Vous n'êtes pas encore inscrit au service newsletter ?

S'inscrire

Se connecter

Mot de passe oublié? Réinitialiser!

×

AB 2000 Site d'analyse

Le blog d'Alain Boublil

Les dernières publications

Le modèle allemand sous pression

L’Allemagne a mis une quinzaine d’années à digérer sa réunification. Elle a certes bénéficié du concours de l’Europe mais le facteur déterminant a été  la stratégie suivie par ses entreprises consistant à transformer les anciens satellites politiques de l’ex-Union soviétique pour en faire les nouveaux satellites économiques de leur pays réunifié, tout en conservant le maximum de valeur ajoutée sur leur propre territoire. L’Allemagne n’est pas seulement devenue la première puissance économique de l’Union Européenne, position qu’elle partageait avec la France jusqu ...

Continuer la lecture

La Chine va-t-elle si mal ?

La publication de la croissance de l’économie chinoise au deuxième trimestre (6,2%) a été accueillie en Occident avec sévérité. Au premier trimestre, elle avait été de 6,4%, soit pour le premier semestre dans la fourchette de 6 à 6,5% fixée comme objectif par le gouvernement pour 2019. On a alors dénoncé ce « grand ralentissement », parce que ce chiffre est le plus faible depuis que des statistiques trimestrielles sont publiées, à savoir 1992. En réalité, le fait majeur, pour ne pas dire historique, c’est que la Chine, pendant plus de 25 ...

Continuer la lecture

Trois idées pour le climat

La lutte conte le réchauffement climatique ne se réduit pas à la transition énergétique et l’Etat n’est pas le seul acteur qui doit s’impliquer. Mais le sujet a pris une telle place dans le débat politique que les effets d’annonce l’emportent sur les décisions appropriées. Cela peut se révéler contre-productif et susciter un phénomène de rejet alors que les ménages comme les entreprises, pour autant qu’on leur propose des solutions efficaces, sont dans l’ensemble prêts à participer à cet effort indispensable. Fixer des objectifs ...

Continuer la lecture

1 commentaire

Le pire est-il sûr ?

Depuis quelques semaines, on ne compte plus le nombre de prévisions pessimistes voire catastrophiques faites par les économistes. Cela avait commencé, à la fin de l’année dernière avec Alain Minc qui jugeait que « la dégringolade des marchés financiers était inévitable ». On a assisté au premier semestre 2019 à leur plus forte hausse depuis dix ans. La source de ce pessimisme réside autant dans la situation des grands pays telle qu’elle est décrite que par le regain observé des tensions internationales qui affectent la confiance dans l’avenir. C’est aussi la cons ...

Continuer la lecture

Une vie avec la gauche

Une vie avec la gaucheLe prochain livre d’Alain Boublil, « Une vie avec la gauche » paraîtra le 1er mars aux éditions de l’Archipel.

Il y raconte son parcours qui débute à la fin de l’année 1973 quand, à peine diplômé de la faculté des Sciences et de Sciences Po, il est repéré par Jacques Attali. Il rejoint alors l’équipe d’économistes du candidat socialiste en vue de l’élection présidentielle de 1974. A 26 ans, le voilà participant à l’élaboration du programme de François Mitterrand dont il sera proche jusqu’à sa mort. A lui de démontrer que la droite n’a pas le monopole de la compétence en économie.

A l’Elysée dès mai1981, chargé notamment de l’industrie, puis, en 1988, au ministère des finances, il est au cœur des choix économiques et industriels et l’interlocuteur privilégié des grands patrons français et étrangers : Jack Welch, Jean et Antoine Riboud, Francis Bouygues, Jean Luc Lagardère, Bernard Arnault et François Pinault, entre beaucoup d’autres. Témoin crucial de deux décennies de réflexions et de gestion socialiste, il raconte l’échec de la renégociation du Programme commun, les victoires de 1981 et 1988, les grands projets de François Mitterrand et les nationalisations, la dé-bureaucratisation de l’économie, la cohabitation de 1986 puis la lente dégringolade de la gauche à partir de 1993 que tentera d’enrayer Lionel Jospin. Il observe la naissance de la mondialisation et explique les difficultés que les entreprises françaises ont eu à s’y adapter.

Il dresse enfin un portrait de la grande famille socialiste de Michel Rocard et Pierre Bérégovoy à François Hollande. Une famille aujourd’hui divisée sur laquelle il porte un regard riche d’enseignements dans la perspective de l’élection présidentielle et bien au-delà.  

 

To proceed to the English version of the site, two options:

- Click on the icon at the top right corner to access the English version of the site presentation, the articles already published in their English version and the other articles, of the home page or the archives, in their original French version.
- Click on the icon next to an article to display its translation